Le Soldat inconnu

Dans le cadre des commémoration de la Première Guerre Mondiale, plusieurs salles de concert prestigieuses d’Europe passent commande d’une œuvre au compositeur Georges Aperghis. Nous sommes chargées de l’édition et de la coordination du projet.

Première originalité de la démarche : le fait que ces salles de concerts, réunies sous la bannière de l’European Concert Hall Organization (ECHO pour les intimes) décident de faire une commande commune, ce qui assure dès l’écriture de la pièce, sa diffusion. Dans un domaine, la musique contemporaine, où la diffusion reste compliquée, cette « mutualisation » dès la commande est déjà une aubaine. La création de l’œuvre a lieu en novembre 2014 à la Philharmonie de Paris puis doit tourner partout en Europe.

Or, en 2014, la « crise grecque » éclate mettant le pays dans une telle détresse économique que le concert prévu à Athènes est fortement compromis. Comment s’y résoudre ? Comment s’y résoudre alors même que cette œuvre, Le Soldat inconnu dit la vanité de la guerre et incite les peuples d’Europe à la paix ? Comment s’y résoudre alors que le compositeur est lui-même grec ?

C’est tout cela que l’on va raconter aux différents partenaires du projet pour les sensibiliser. Mais on aura besoin de n’en convaincre aucun. Car chacun à sa mesure et selon ses moyens va faire en sorte que le concert ait lieu. Ce fut l’une des plus belles et la plus étonnante des interprétations de ce Soldat. Qui, de Porto à Bruxelles en passant par Francfort et Athènes, réussit donc à boucler un tour complet de l’Europe.